Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘oiseaux’

Verdier d’Europe

On n’en a observé qu’un, au jardin, de temps à autres. Un mâle qu’on a nommé Verdi (pas allé chercher très loin !).

C’est très joli comme oiseau 🙂 .

Publicités

Read Full Post »

Accenteur mouchet

Un couple d’accenteurs vient régulièrement se ballader devant la fenêtre.

A l’opposé de M. Pinpin, un pinson mâle (le plus gros) qui passe son temps à monopoliser la mangeoire et faire la loi au jardin, les accenteurs sont très discrets. Ils sont souvent au sol, cachés dans les herbes ou les branches et on ne les distingue pas toujours au premier coup d’oeil, les couleurs sombres de leur plumage n’aidant pas.

Read Full Post »

Pour apprendre à reconnaître les oiseaux qui s’approchent de la porte-fenêtre, l’appareil photo est bien pratique !

J’essaye de répertorier ceux qui s’approchent suffisamment de nous, et peut-être qu’on remplira la fiche enquête trouvée sur le site de Charente nature. Pour le moment, mésange bleue, mésange charbonnière, pinson des arbres, chardonneret élégant, moineau domestique, accenteur mouchet, merle, serin cini (mais pas sûre à 100% pour lui) et bien sûr …

… rougegorge !

Avec ses petits yeux noirs, ses longues pattes fines, sa gorge orangée, son ventre clair, on le reconnaît aisément.

Celui qui habite le jardin et ses environs n’aime pas se faire photographier, mais j’ai réussi à en avoir deux petites photos.

Pour en savoir plus sur lui :
http://www.oiseaux.net/oiseaux/rougegorge.familier.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rouge-gorge_familier


Justement, cette semaine nous avons emprunté à la bibliothèque ce magnifique livre, où il est question de rougegorge : « Péo-péo, le rougegorge », de Hélène Kerillis et Judith Gueyfier, aux éditions Bilboquet.

Il est destiné aux plus jeunes, mais j’ai beaucoup aimé.

On trouve un résumé d’une lectrice ici : http://iluze.over-blog.com/article-helene-kerillis-judith-gueyfier-peo-peo-le-rouge-gorge-45175456.html

Read Full Post »

Devinette : à quelle plante appartient ce rhizome ? (réponse en fin d’article)

Petit passage d’une visiteuse ; je ne connais rien aux arraignées, mais plus elles sont grosses, moins j’ai envie qu’elles s’approchent de nous !!

Celui-là a été identifié (merci au site oiseaux.net) : c’est un pinson des arbres.
C’est décidé, parmi les résolutions pour cette année, j’apprends à identifier quelques oiseaux 🙂 !

Réponse à la devinette : il s’agit d’un rhizome de sceau de Salomon, dont on peut parfois apercevoir les jolies clochettes blanches dans les bois à la fin du printemps.

Chaque année, la plante produit une tige unique, qui, en disparaissant, laisse une trace sur le rhizome, comme une sceau. Le phénomène est expliqué ici.

Read Full Post »

Oiseaux

Avec la miss (et le papa), on aime bien observer les oiseaux qui viennent au jardin et virevoltent juste derrière la fenêtre. Ils ont de quoi faire tout au long de l’année entre la haie en ronce pour se nourrir et se cacher, le chêne pour observer, le jardin pour gratter et fouiller, et les friches pour y picorer des graines et se percher sur les tiges sèches d’armoise, ils adorent 🙂 .

En cette fin d’hiver, on met chaque semaine le vieux pain qui nous reste, une fois qu’on nous a livré le nouveau. Des blocs de graisse, aussi, parfois.

Mais les chiens des voisins venant de plus en plus régulièrement manger tout ça, on a dû aller percher le pain dans le chêne … Rummmppffffff …

On voit donc défiler toutes sortes d’oiseaux, mais que je ne sais pas forcément identifier. Parce qu’en dehors des rouge-gorge, merle, moineaux, mésanges qui viennent, pour le reste, je suis assez inculte.

Le chêne devient l’hiver arbre à oiseaux.
On l’aura compris, on l’aime bien notre petit chêne 🙂 . Faut dire que c’est le seul arbre du jardin 😀 …

Je n’ai pas été fichue d’y reconnaître mon oiseau des photos du dessus (celui qui est sur l’armoise), avec ses tons de jaune (et tout jaune sur le devant), mais ce site a l’air pas mal : http://www.oiseaux.net/identifier.cgi .

Read Full Post »