Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Bricolage’ Category

Tissage – suite

Le mois dernier, trois tentatives de plus avec les métiers Tissanova.

Un dernier tissage avec le modèle A. Les fils étaient trop fins, j’ai fini par les mettre par deux pour la trame.

Puis deux tissages sur une même chaîne sur le grand métier, le modèle C.

Avec les loulous qui traînent souvent dans les parages, je n’ai pas pu monter toute la chaîne en une fois. Lorsque j’ai voulu terminer, je ne sais pas ce que j’ai fabriqué au niveau des tendeurs, mais je ne me suis aperçue qu’à la fin que la tension des fils n’était pas la même : ceux que je venais de monter étaient beaucoup plus tendus que les premiers (j’ai dû bouger un tendeur sans faire attention).

Le métier C n’était en fait pas complet : il manquait une pièce du cadre (merci Flo 🙂 !), et des dents étaient cassées au régulateur et à la barre Tissanova. On a pu recoller une dent sur la barre, et on a mis des clous pour pallier au ‘cran’ qui manquait sur le régulateur.
Au final, ça a bien marché.

Comme pour le tissage précédent, j’ai doublé le fil pour la trame du premier tissage, et carrément triplé pour le second (rose et bleu).

C’est encore loin de la perfection, mais c’est en tissant qu’on devient tisserand 😀 !

Kiki se prélasse les fesses au soleil …

… notre mini-courge aussi.
Tout se recycle ici !

J’ai pris le temps pour les deux derniers tissages de faire une petite chaînette au début et à la fin du tissage, ce qui permet aux fils de ne pas se carapater, et évite de faire des noeuds ou des tresses pour tenir les fils.

Observez ZE technique 😀 !!

 

Publicités

Read Full Post »

Bricolages

Après le temps des bonhommes et bonnes femmes en maïs,

et des têtes de courges,

est venu le temps de l’expo sur les découpages de feuilles.

Des essais de pyro-loupo-gravure 🙂 .

Je voulais faire du feu avec sa loupe, car elle avait vu un dessin animé où un incendie se déclarait à cause d’une loupe oubliée en plein soleil. Mais on en est restées à faire des microbrûlures sur feuille.

Il faut dire que 1) du soleil en hiver, c’est pas toujours évident, et 2) ça fait mal aux yeux si on ne se protège pas.

Pour les décos de Noël, je oulais décorer les vitres avec Sélène. Oui, mais si on décore, c’est que pour y mettre des tulipes (roses !). Donc voilà, y a plus qu’à les laisser jusqu’au printemps !!

Après avoir dessiné les trucs, on a passé de l’huile sur le papier coloré pour le rendre transparent (certains diront « mais y a qu’à acheter du calque de couleur ?! »), puis on les a collés avec de la colle à la farine 🙂 .

Read Full Post »

Les essais à la phytolaque sont loin, maintenant !

On a congelé une partie du jus de baies écrasé, j’essayerai de le sortir un de ces jours pour voir si la couleur une fois sur la feuille tient bien. Tiens, peut-être un nouveau thème pour notre nouvelle expo (on fait des expos régulièrement désormais sur la poutre du plafond 😀 !)

J’en avais aussi fait une sorte de poudre avec de l’argile blanche ramassée dans une carrière. Mais je crois qu’elle n’est pas assez fine, et je ne vois pas trop comment l’utiliser dans l’immédiat.

Dans notre frénésie de peintures naturelles, j’ai commandé un livre assez extra sur le sujet (mais que je n’ai pas vraiment eu le temps de regarder en détails …) : « Peintures végétales avec les enfants ». Ouahh, plein d’idées à prendre là-dedans !! 

Dans cette période, Sélène me sautait parfois dessus lorsque j’ouvrais un sachet de betteraves cuites : « on peut faire de la peinture avec ?! »

Et zou !! 🙂

Malgré tout, notre élan s’est arrêté là, on est passées à autre chose pour le moment.

Juste une après-midi, où on a regardé toutes les couleurs que l’on pouvait obtenir en écrasant des plantes trouvées au jardin ou lors de la ballade que l’on venait d’effectuer :

Read Full Post »

La phytolaque pousse dans tous les coins à Biscarrosse, et j’ai grandi avec ses grandes tiges qui rosissent à l’automne et colorent les landes.

C’est une vivace qui pousse moins par chez nous en Charente, mais qu’on peut quand même trouver dans quelques recoins (ouaaaaaiiiis, j’en ai trouve un immense pied aujourd’hui !!!!!!! 😀 ), et que je compte bien introduire sur notre nouveau terrain.

(p’tite parenthèse en passant : ça y est, on a les plans, ça y est, on a déposé tout à l’heure la demande de permis de construire à la mairie, et ça y est, on a trouvé notre constructeur 🙂 )

Je crois que sa racine est utilisée sous forme de teinture mère (je m’en sers en externe en cas de mastite), et j’ai appris cette année (grande découverte !!) que ses jeunes feuilles étaient comestibles cuites. Description et recettes ici par exemple.  

Bref, en ce moment, elle commence à faire de belles baies bien noires qui ne sont pas à picorer, elles, mais qui peuvent servir en revanche à donner une très jolie couleur violet.

On s’est lancées à fond dans les expériences, ce soir, avec Sélène (et surtout moi, car j’adore expérimenter 😀 ). Ecrabouillage à fond de baies, essais sur des feuilles blanches.

Tentative de teinture sur tissu (mais sans mordant sans rien, juste pour la démonstration) : on croise les doigts, la culotte blanche de Sélène sera rose demain 😀  (trop top !! :p) . Une fleur d’achillée qui trempe aussi dans la casserole pour voir la coloration de la tige au fur et à mesure que l’eau est ‘bue’ par la plante.

J’ai aussi mélangé du jus de baies avec de l’argile blanche ramassée je ne sais plus où ; je l’ai ensuite étalée sur un couvercle en plastique pour faire sécher la pâte, qu’on broiera demain et qu’on espère conserver ainsi pour faire de la peinture d’ici quelques temps (on croise les doigts que la couleur rose demeurera ?…).

En fait, c’est pour la conservation que je me pose des questions. Il me semble qu’un essai avec de l’alcool avait été infructueux et que c’était devenu marron au bout de quelques mois …

Je tente aussi de faire sécher quelques baies, on verra bien.

Read Full Post »

Sylvain le bienheureux

Ah, j’avais bien dit que Sylvain rentabiliserait le tapis d’éveil de Sélène !!

Bon, pendant qu’il discutait avec la vache et l’abeille (et encore, la dernière fois il a passé un quart d’heure à blaguer avec les chaussures, dans la salle-de-bains … 😀 ), on a rajouté une touche de verdure à notre branche de printemps !

Read Full Post »

Oeufs, collages, suite.

Après la première expérience de colle à la farine, il m’en restait trois tonnes. J’ai donc passé les deux jours suivants à chercher ce qu’il y aurait à coller à la maison : crinière d’un cheval en bois, quelques jouets, encore des collages avec Sélène, etc.

L’occasion de mettre le bazar complet, quoi !

Bon, le truc, c’est qu’elle aime bien faire cinq minutes, mais après, elle est assez douée pour laisser les autres travailler et les diriger (future chef d’entreprise, ma fille 🙂 ).

Boarf, c’est pas grave, au fond, c’est marrant de décorer les oeufs !

Elle a quand même bien travaillé à peindre la boule en papier mâché avec des éponges (le plus rapide que j’ai trouvé pour couvrir une grosse surface).

Bon, ceci dit, je ne sais pas trop ce qu’on va faire de ce truc-là !! Pas assez solide pour jouer aux quilles 😀 !

Sylvain, lui, il s’en fiche pas mal et regarde ça de loin …

Alors donc, j’ai opté pour une branche morte pour accrocher nos oeufs. Ou plutôt une plante morte (un gros pied de carotte sauvage).

On a refait d’autres oeufs, mais avec une colle plus rapide à faire, en ne mélangeant que de la farine avec de l’eau froide (j’ai pris l’idée chez la fabrique de crevette(s) 😉 ). C’est plus granuleux et une fois sec, on voit des traces blanches, mais bon, plus pratique à faire avec la demoiselle.

Et ça c’est la dernière de nos créations : un nez en (comment ça s’appelle ?) truc en amidon de maïs qui sert à caler les objets dans les colis (on s’en sert comme ‘playmaïs’, en général, et on les colorie/dessine dessus avec des feutres), et les cheveux en « laine de massette » (voir la photo : http://a7.idata.over-blog.com/600×450/1/49/28/38/Fl—Plantes-herbacees/typhacees–massette–alsace-plaine–andolsheim-mare–3-.jpg ) !

Read Full Post »

Le truc du mois de mars, chaque année, c’est de s’amuser à essayer des trucs pour décorer des oeufs.

Il y a deux ans, on avait fait peinture à la terre, avec des terres argileuses de différentes couleurs. Et on avait suspendu des oeufs au chêne, avec les petits voisins.

L’an dernier, moins de motivation 🙂 , juste quelques essais de teinture végétales …

… et de plantations.

Ce bonhomme a rapidement fini par terre, il me semble, renversé par une demoiselle qui courait par là …

(quant aux pots présentés il y a quelques messages de cela, je crois que rien ne poussera dedans : la souris de la maisonnée les a tous creusés pour manger les grains d’épeautre … Screugneugneu …)

Cette année, on a encore le temps, mais on débute les collages à la colle à la farine. On peut trouver deux recettes sur le forum d’Elef.
On a testé pour le moment collage de graines, de boules et petites feuilles de mimosa et de pétales de crocus. J’ai voulu y coller des morceaux de papier qu’on a déchirés ensemble, mais ça n’a pas tenu (?).

Plus qu’à trouver une jolie branche morte pour les y suspendre et décorer la maison.
(ou alors en faire une sorte de gros mobile ???)

Bon, à vrai dire, on était parties pour des déchirages / découpages puis collages sur différents supports, cet après-midi, mais Sélène a commencé à déballer tous les prospectus mis de côté pour ça et à vouloir les garder et les stocker dans un coin (hummm).

En bref, je me retrouve maintenant avec un gros bol de colle en rab (car je ne maîtrisais pas trop les doses), et je n’ai plus qu’à trouver des idées pour l’utiliser !!!

Flo a commencé à lui faire une balle (un gros oeuf, on va dire 😀 ), on attend que ça sèche.
Je pense que si elle ne l’a pas cassé d’ici là on le peindra ensemble 🙂 …

Read Full Post »

Older Posts »