Feeds:
Articles
Commentaires

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Tissage – suite

Le mois dernier, trois tentatives de plus avec les métiers Tissanova.

Un dernier tissage avec le modèle A. Les fils étaient trop fins, j’ai fini par les mettre par deux pour la trame.

Puis deux tissages sur une même chaîne sur le grand métier, le modèle C.

Avec les loulous qui traînent souvent dans les parages, je n’ai pas pu monter toute la chaîne en une fois. Lorsque j’ai voulu terminer, je ne sais pas ce que j’ai fabriqué au niveau des tendeurs, mais je ne me suis aperçue qu’à la fin que la tension des fils n’était pas la même : ceux que je venais de monter étaient beaucoup plus tendus que les premiers (j’ai dû bouger un tendeur sans faire attention).

Le métier C n’était en fait pas complet : il manquait une pièce du cadre (merci Flo 🙂 !), et des dents étaient cassées au régulateur et à la barre Tissanova. On a pu recoller une dent sur la barre, et on a mis des clous pour pallier au ‘cran’ qui manquait sur le régulateur.
Au final, ça a bien marché.

Comme pour le tissage précédent, j’ai doublé le fil pour la trame du premier tissage, et carrément triplé pour le second (rose et bleu).

C’est encore loin de la perfection, mais c’est en tissant qu’on devient tisserand 😀 !

Kiki se prélasse les fesses au soleil …

… notre mini-courge aussi.
Tout se recycle ici !

J’ai pris le temps pour les deux derniers tissages de faire une petite chaînette au début et à la fin du tissage, ce qui permet aux fils de ne pas se carapater, et évite de faire des noeuds ou des tresses pour tenir les fils.

Observez ZE technique 😀 !!

 

Protégé : Sylvain se déguise

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Le mur se monte tout doux

Presque fini, Flo a bien travaillé 🙂 !

La brique blanche incorporée dans le mur de gauche est une vieille brique de terre crue (qui n’a jamais eu l’occasion de cuire, en fait), et qui provient de l’ancienne tuilerie voisine 🙂 .

Rien n’est finalisé au niveau de notre réserve d’eau, mais on a enfin notre pompe à bras qui nous évite d’enlever la palette pour plonger des seaux ou arrosoirs dans le trou (et de se baisser).
Pour arroser les haies de devant, on charge de l’eau dans la poubelle en hauteur à l’aide de la pompe, et on peut arroser par inertie.

Notre petit potager va bien. Il s’est limité à une vingtaine de pieds de tomates, deux pieds de courgette et un rang de haricots. Heureusement qu’on s’est arrêtés à ça pour le moment, les tomates donnent et donnent à foison, je n’arrive pas à suivre pour les cuisiner. Je n’ai jamais vu une jungle pareille dans les tomates, c’est trop agréable d’avoir un terrain avec de l’eau qui coule en permanence et une terre bien riche.

Je ferai sans doute un message sur les leçons à tirer de ces premiers essais de culture dans le nouveau terrain. 🙂 Plein d’adaptations à faire l’an prochain, mais on aime les défis 😀 !

 

Protégé : Sélène, 4,5 ans

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Sylvain, 20 mois

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :